L’extérieur de l’église

 

Bienvenue dans ce support qui va vous permettre d’être accompagné tout au long de la visite de l’église. Commençons par l’extérieur qui comportera quatre étapes.

1ère étape :

L’église est orientée Est-Ouest. 

Plaçons nous face à l’entrée principale, façade Ouest

Nous nous trouvons face à une église d’origine pré-romane, dédiée à la Vierge Marie (église Notre-Dame de Savigny), datée du 10ème siècle . Elle est établie sur  un plan rectangulaire, une nef terminée en abside.

Elle a été surélevée probablement à la fin du 11ème siècle  et embellie tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, au début du 12ème siècle, par des œuvres sculptées (modillons, chapiteaux, arcades).

Cet embellissement est dû en partie à Raoul de Brucourt, seigneur de Savigny, qui a fait venir des moines de l’abbaye de Ste Barbe en Auge (Calvados) pour servir l’église en 1107. L’église y gagnera par la suite une patronne secondaire, Sainte Barbe.

On trouve à l’intérieur la date de 1128 sur l’un des chapiteaux. Cette date peut être considérée comme celle de la fin de ces travaux d’ornements.

Au 16ème siècle l’église a été agrandie par l’adjonction au Nord d’une chapelle dédiée à Sainte Barbe, chapelle qui constituera la base du clocher, précédemment situé dans l’axe de la nef.

Le porche face auquel nous nous trouvons a été édifié au 18ème siècle comme la sacristie prolongeant le bâtiment à l’Est.

Le premier quart du 19ème siècle a vu l’extension d’une chapelle au Sud.

Ces derniers travaux aboutissent au plan actuel de l’église.

 

En regardant la façade, on peut remarquer à droite et à gauche du niveau supérieur deux pierres sculptées laissant deviner deux blasons. Ce sont ceux de deux familles nobles de  Savigny. À gauche le blason des Michel implantés à Savigny du 14ème au 17ème siècle. À droite le blason de la famille Lemaître, famille des seigneurs de Savigny au 16ème siècle.


Préparons-nous maintenant à longer l’église par la façade nord, à notre gauche donc, pour entamer la deuxième étape de la visite extérieure.

Êtes-vous prêt à passer à l’étape suivante ?