Suivez le guide !

 

« L’église que vous avez sous les yeux date pour l’essentiel du XIIème siècle (la date de 1128 est d’ailleurs visible dans le chœur). Pourtant, si on observe les murs de la nef, au nord et plus encore au sud, on peut constater qu’on a en fait surélevé une église antérieure dite pré-romane. L’église était donc déjà là dans les années 1000»

C’est à quelque chose près en ces mots qu’Agnès Lemesle démarre la visite guidée de l’église de Savigny, ce dimanche des Journées du Patrimoine 2018.

À l’aide d’un pointeur laser, elle désigne les pierres disposées en arêtes de poisson que l’on retrouve sur 2/3 de la hauteur du mur puis va titiller les modillons romans et pour un certain nombre d’entre eux, en explique la symbolique.

 

Le nombre de visiteurs croît au fil de la visite  et ce sont bientôt 22 personnes qui la suivent dans ses explications pendant le tour extérieur de l’église et à qui elle promet pour plus tard, et à l’intérieur, l’explication d’une porte murée ; 22 personnes qui iront s’asseoir ensuite sur les bancs de la nef pour admirer la peinture murale de la Cène dont elle va commenter les particularités.

Agnès va souligner ensuite les dégâts prévisibles de l’humidité qu’on remarque sur le mur intérieur du fronton ouest et attirer l’attention sur les peintures existantes mais qu’on devine seulement, cachées sous le revêtement des murs de la nef.

 

Alors, la visite peut continuer vers la chapelle sainte Barbe, puis l’abside où elle détaille  l’ensemble du cycle de sainte Barbe et des sculptures dans lesquelles il s’inscrit. Ne seront pas oubliés, le bas relief et le Beau-Dieu qui ornent le mur extérieur de l’abside … ni l’anecdote concernant la porte murée.

 

L’observateur attentif se fait la remarque que l’A.S.E.S a bien de la chance d’avoir Agnès Lemesle pour guider les visites de l’église.

 

Publié dans Nos activités | Laisser un commentaire

Patrimoine : une église à visiter ….

et quelques mots sur la « disparition » de la statue de la Vierge du XVème siècle.

Vu dans La Manche Libre datée du 15 septembre 2018

Article de La Manche Libre sur ma visite du patrimoine prévue le dimancge 16 septembre

Publié dans Dans la presse | Laisser un commentaire

A Savigny, la fin du mystère

Insolite titrait la presse.

C’est effectivement une histoire à rebondissements que l’on découvre cette semaine. Des aventures qui sont contées pour lever ensuite le voile sur le mystère de la statue «enlevée» dans l’église de Savigny.

Car le « fil rouge » de l’histoire, c’est Notre-Dame de Savigny, la statue gothique de Vierge  à l’enfant, née au 15ème siècle, disparue ensuite puis retrouvée par hasard à la fin du 19ème et dont on était sans nouvelles depuis un certain 28 août où elle a quitté son socle du centre de l’abside.

Pour qui n’aurait pas été destinataire du dépliant contant l’histoire, pour ceux qui cherchent des compléments d’information (car tout n’a pas été relaté) et également pour ceux qui voudraient séparer le vrai du faux, le menu du site intègre désormais un point d’entrée « A Savigny, toute une histoire ».

Sous cet onglet, on trouve l’histoire bien sûr, des réponses, mais aussi les moyens d’intégrer et de prolonger l’aventure.

Car toute cette affaire a une raison d’être, évidemment.

Publié dans Nos activités | Laisser un commentaire

Rendez-vous avec un architecte de la CAUE

Le bureau de l’ASES au grand complet accompagnait le maire de Savigny, Vincent Leclerc, lors de sa rencontre avec Jean-Jacques Ernault, architecte-conseil de la CAUE.

Sous ce sigle se cache le Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement dont les experts, au niveau d’un département, sont à la disposition des collectivités pour tous problèmes ou projets d’urbanisme, de bâtiments ou d’espaces publics.

Ce rendez-vous avait trait bien sûr aux méfaits de l’humidité dans l’église.

L’objectif affiché par le consultant était de sensibiliser à une recherche et une mise en œuvre prioritaire de solutions efficaces mais peu coûteuses.  Appuyées par des observations faites sur le terrain, il a fourni de nombreuses pistes, parfois surprenantes. Par exemple l’idée de ré-enherber le sol au pied des murs, ces abords que nos anciens, pensant bien faire, avaient soigneusement gravillonnés, ne faisait pas a priori l’unanimité.

L’observateur attentif se disait aussi in-petto qu’il n’était non plus ni nécessaire ni pratique de laisser pousser des mûres à mi-hauteur de la façade nord du clocher.

 

Publié dans Nos activités | Laisser un commentaire

Pour Ouest-France, c’est bien un mystère

Vu dans Ouest-France le 6 septembre 2018

 

Publié dans Dans la presse | Laisser un commentaire

Un mystère à Savigny

Qu’il soit en noir et blanc ou en couleurs, ce tract a été distribué la semaine passée dans les boîtes aux lettres de Savigny.

Si l’on interroge un conseiller municipal, il se veut rassurant : « Ce n’est que le début, ou l’aboutissement, d’une longue histoire….. à suivre comme il est écrit. »

 

Publié dans On en parle | Laisser un commentaire